Board of directors

La vie démocratique et associative (C.A. 2012-2013)
M. Jean-Donald Scipion,

Président et trésorier adjoint

Entrepreneur

Je ne trouve rien de plus gratifiant que d’encadrer et de former les plus jeunes et fragiles de notre société. Les jeunes représentent le changement. C’est nous qui décidons de la couleur que nous souhaitons faire porter ce changement. Comme le disait le sage Gandhi: “Nous devons être le changement que nous voudrons voir dans ce monde”. Nous devons donc être des modèles pour les jeunes, ces adultes de demain.
Sylvie Ratté

Administratrice

Travailleuse autonome

Je pense sincèrement que les jeunes ont besoin de sentir qu’on s’intéresse à eux. Donc, si mon implication peut faire une différence, j’en serais ravie!

“Le temps n’est jamais perdu s’il est donné aux autres”

 Maude Lewis
Administratrice
 Les jeunes sont comme des fondations d’une bâtisse. Si les fondations sont solides, il y a de fortes chances que la bâtisse résiste aux grandes tornades. Il nous revient alors de donner de bonnes bases aux jeunes si nous souhaitons avoir des adultes responsables et braves.
 Gustavo Bernal,

Comptable

 Mon principal soucis est de fournir un bon encadrement à nos jeunes, afin qu’ils réussissent dans toutes les sphères de la vie et qu’ils deviennent des individus responsables et conscients des conséquences des actions qu’ils poseront. Pour cela, nous devons être  de bons modèles et non des prédicateurs.
 Mamadou Diallo
Mme Fatimatou Binta
 Les jeunes sont l’avenir
 Hermann Aziallo,
entraîneur de soccer
Quel plaisir de pouvoir encadrer les jeunes lorsqu’on se souvient que nous avons été comme eux. Il n’y a rien de plus merveilleux que de savoir qu’on aide des jeunes à devenir des adultes responsables et en santé. En aucun cas, on aimerait voir nos jeunes perdre leur temps à trainer dans les rues et à s’attirer des ennuies. Voilà la raison qui me pousse à faire ce que je fais pour les jeunes.
 Oscar Elimby, M.A.

Maître ès arts en éducation
Comptable, formateur agréé

 L’homme peut maintenant voler jusqu’à la lune et vers d’autres planètes. Mais hélas, il ne peut atteindre le cœur de son voisin. Il est indifférent à son voisin qui meurt de faim, peu importe s’il est malade ou s’il dans une pénurie extrême. L’homme a perdu son contact avec l’homme. Cette citation est de Darshan Singh. Je ne veux pas désespérer, je veux pouvoir dire demain que j’ai sincèrement essayé mais il m’a manqué des moyens pour y arriver.

Précédant